Mots-clefs

,

Chaque fois que Jésus était tenté dans le désert, Satan était vaincu par l’épée de l’Esprit, la Parole de Dieu. Jésus n’est jamais entré en discussion avec Satan. A tout ce que Satan disait, Jésus n’avait qu’une réponse : « Il est écrit. » Dans ces trois tentations, Il n’a tiré ses citations que de deux chapitres de l’ancien testament. D’abord De 8:3 : « L’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ». Les deux autres citations venaient de De 6:16. « Tu ne tentera pas le Seigneur ton Dieu, » et de De 6:13 : « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et le serviras Lui seul. »

Voilà qui démontre que Jésus avait étudié le livre du Deutéronome. Dans la parole de Dieu il y a une réponse à toutes les tentations et à tous les problèmes que nous pouvons rencontrer dans la vie, si nous savons où la trouver. C’est pourquoi j’encourage tous les croyants à étudier la Parole de Dieu. Dès votre plus tendre jeunesse, étudiez la Parole de Dieu et vous trouverez que, confrontés à des montagnes et des rivières, vous pourrez les franchir toutes et accomplir les desseins de Dieu. David dit : «Avec mon Dieu je peux franchir les murailles. » (Ps.18:29). Aucun obstacle ne peut nous barrer la route. Il y a une réponse dans la Bible si vous savez où la trouver. Jésus l’a étudiée en profondeur dans son enfance et sa jeunesse. Il avait donc une réponse à chaque tentation. Satan ne pouvait pas le séduire.

En De 8:11-15,Moïse avertit: « Garde-toi d’oublier l’Eternel ton Dieu, au point de ne pas observer ses commandements, ses ordonnances et ses lois. Lorsque tu mangeras et te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habitueras de belles maisons, lorsque tu verras multiplier ton gros et ton menu bétail, s’augmenter ton argent et ton or, et s’accroître tout ce qui est à toi, prends garde que ton cœur ne s’enfle et que tu n’oublies l’Eternel ton Dieu qui t’as fait sortir d’Egypte, de la maison de servitude, qui t’a fait marché dans ce grand et affreux désert où il y a des serpents brûlants et des scorpions. »

Il est plus facile de penser à Dieu quand nous sommes au désert ou quand nous luttons pour obéir à Dieu, que quand nous avons été bénis et sommes devenus riches.

Pendant que Noé s’occupait à construire l’arche, il n’avait pas le temps de s’enivrer. Mais dès sa sortie triomphante de l’arche, à la tête de la seule famille sur terre rescapée du déluge, il s’est enivré.

Quand David courrait de grotte en grotte pour échapper à Saül, il écrivait des psaumes étonnants et il était très près de Dieu. Mais dans le confort et l’abondance et qu’il n’avait pas à guerroyer lui-même, mais qu’il envoyait d’autres se battre pour lui, et qu’il se prélassait dans son palais, c’est alors qu’il pécha avec Bethsabée. (2 Sam.11:1).

Dans le confort et la richesse, Salomon est tombé dans le péché.

Quand est-ce qu’Israël a commencé à adorer des idoles? Ils n’ont jamais adoré des idoles pendant les 40 ans dans le désert, après cet unique incident avec le veau d’or. Mais dès leur arrivée en Canaan, très vite ils se sont mis à adorer des idoles.

Dans l’abondance, nous sommes en danger. Si vous avez des difficultés financières, remerciez Dieu. Cela vous aidera à vivre plus près de Lui. Mais cela ne veut pas dire que nous devons oublier Dieu dans l’abondance. Non. Je dis simplement que c’est plus difficile. Jésus a dit qu’il était difficile pour un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu. Il n’a pas dit que c’était impossible. Alors n’enviez pas le frère qui est dans l’abondance. Il lui est plus difficile d’être près de Dieu. Soyez reconnaissant d’avoir moins que lui. Ce peut être votre salut. Si vous n’avez pas autant de rechanges vestimentaires que d’autres, ne les enviez pas. En fait, vous êtes mieux lotis, si seulement vous pouviez le voir. N’enviez pas la personne qui a une plus grande maison et qui a plus d’argent que vous. De telles personnes sont bien plus en danger. Laissez à Dieu le soin de décider ce qu’il doit vous donner. Soyez satisfaits même de peu. J’ai vu combien de prédicateurs se sont détruits à cause de l’abondance. Qu’ils soient pour vous un avertissement. Un sage apprend des erreurs des autres.

Traduction: Martha Ferrée

Publicités